Il est passééééé !

Mais qui donc ?! Le père Noël bien sûr ! 12 mois qu’ils l’attendaient, tantôt avec anxiété, tantôt avec confiance, mais toujours avec impatience ! Il est passé, donc, le gros barbu, il a quand même trouvé la nouvelle maison des Roc et Gravillon (en cela, le père Noël est supérieur au chauffeur de chez Fedex – petite vengeance personnelle inside…). Et ils ont été pourris-gâtés. Merci les Mamies, merci Tata et merci Papa-Maman pour avoir bien pris les commandes, ils étaient vraiment ra-vis, même si ça n’est pas toujours flagrant sur les photos. A ma gauche, Gauthier-l’impassible : signe particulier, n’a jamais l’air content, semble faire la gueule en permanence, sourit quand il se brûle, râle tout le temps (ou presque). A ma droite, Martin-la-menace : surpris d’en avoir autant (ben ouais, il est quand même assez honnête sur ses « performances » d’enfant sage !), et en plus, malade comme un chien.

Enfin bon, voilà notre petit reportage photos !

Mardi soir, les frères Tapedur s’étaient mis sur leur 31. Enfin, sur leur 24, si on y réfléchit, sinon on va tout embrouiller !

Image

Ils ont becquetté des toasts. Et des apérivrais (une belle découverte, si on en croit l’un des 2, que je ne citerai pas)…

Image

Image

Après on est passé à table.

Image

C’était bon. Mais c’était long, manifestement, si l’on en juge certains clichés volés par les paparazzis…

Image

Image

Pour que les soirées de réveillon semblent moins longues, les Roc et Gravillon ont développé une technique toute personnelle : l’urgence médicale. L’urgence médicale survient généralement entre le milieu et la fin de soirée, à l’heure où la somnolence commence à gagner les adultes présents. Elle peut prendre des formes diverses, comme un crâne ouvert sur un coin de table (2012), ou 3 doigts coincés dans une porte avec phalanges enflées et bleues (cette année). Toutefois, l’urgence 2013 n’a pas nécessité l’intervention des pompiers ni le séjour à l’hôpital. Elle a quand même suffi à bien plomber l’ambiance, même si elle a donné lieu à des images qu’une mère garde gravées au fond du coeur…

Image

Image

Et puis bon, finalement, chacun a regagné son lit. Et puis le miracle s’est produit :

Image

Là où il n’y a pas eu de miracle, c’est sur l’heure à laquelle Roc et Gravillon ont tiré leurs parents du lit. Pas de doute, ces animaux-là sont sans pitié. On espérait 9h. On a eu 8h30 (oui, je sais, là, j’en vois qui me lisent et qui m’envient – ou me détestent – parce que pour eux, 8h30 c’est déjà une grasse mat’. Ouais, mais pas nous !). Du coup, à 8h30 le 25 décembre, la luminosité est super glauque pour les photos de déballage de cadeaux (petite larme de déception).

25-12 - 2

25-12 - 7

25-12 - 4

25-12 - 5

25-12 - 10

Après avoir déballé tout ça, il a fallu se sustenter. Par chance, on a une épicerie pas loin, avec un caissier sympa :

25-12 - 15

Une Rock-Star est venue faire un concert improvisé :

25-12 - 18

On a même reçu la visite des Tortues Ninja, mais comme ils étaient pressés d’aller faire justice dans le quartier la photo est un peu floue 😥

25-12 - 13

Voilà. Enfin, pas tout à fait « voilà ». Il manque le son, avec toutes ces belles images. Alors j’ai bossé pour vous, et je vous ai réservé une petite surprise. Le best-of en quelque sorte. J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes. Les enfants se joignent à moi pour vous souhaiter une magnifique année 2014.

Publicités