les questions qu’on aimerait n’avoir jamais à se poser

Il y a dans la vie des questions qu’on voudrait n’avoir jamais à se poser. Au panthéon de celles-ci, il y a bien sûr le choix de Sophie (« madame il vous faut sacrifier l’un de vos enfants, lequel ? »). Il y a aussi, presque aussi terrible « Monsieur nous perdons de l’altitude, il faut lâcher du lest, qu’est-ce qu’on largue ? Votre ordinateur portable et votre collection de  DVD ou votre belle-mère ? ». Ou encore « merde, la vioque qui traverse… Je la shoote, ou je détruis ma bagnole contre le platane pour l’éviter ? ». Dieu merci je n’ai encore jamais été confrontée à de tels choix et j’espère que ce ne sera jamais le cas.

Mais dans mon panthéon personnel, j’avoue que les nains m’en font poser des pas mal. Comme celle de ce soir, par exemple : « pourquoi, quand le nain gerbe nuitamment, choisit-il TOUJOURS le côté LIT, et pas le côté SOL ?! ». Et sa question subsidiaire « pourquoi le nain choisit-il TOUJOURS de gerber le soir où je mate un programme génial à la télé, et pas le soir où il y a le choix entre Patrick Sébastien, la énième rediff des Experts ou Chasse et pêche ? »…

Bref, Martin a mangé trop vite ses carottes râpées pour avoir droit à son bout d’oeuf en chocolat au dessert. Ma vie est formidable.

Publicités